Bouquet camomilles
Gwen_FI © Bouquet de camomilles diverses

Née le 23 juillet 1982, à Valence (dans la Drôme), je suis la benjamine d'une fratrie de trois filles. Grandissant dans un monde qui ne me correspondait pas, je me suis très vite réfugiée dans mon imaginaire pour combler ce manque. Pour l'anecdote, enfant je voyais tordu, au point que le jour où l'opticien m'a posé mes premières lunettes sur le nez, je me suis tellement penché pour voir "normalement" que je suis tombée par terre :-P.

On a aussi décelé chez moi une dyslexie nécessitant l'intervention d'une professionnelle (très gentille) quand j'étais en primaire et que j'ai continué à voir au collège. Je travaille encore aujourd'hui à réduire ce problème et y arrive plutôt bien, même si parfois (quand je suis trop fatiguée ou pas assez concentrée), je fais des fautes plus grosses que moi :-P. Tout ça pour dire aux dyslexiques qu'il n'est ni impossible d'apprécier un bon bouquin, ni d'écrire... faut juste y passer plus de temps que les autres.

A par ça, j'ai grandi au milieu d'un élevage canin qui m'a énormément apporté question équilibre (et pourtant, je ne suis pas la dernière à dire que je suis perchée) et je ne conçois pas ma vie sans mes toutous. Je fais partie de ceux qui prônent l'éducation complicité et rejettent l'éducation bonbon. Un chien donne beaucoup plus de lui-même par amour pour son maître que par intérêt buccal. Mais bon... chacun sa façon de faire ! Tant que le chien obéit quand on lui donne un ordre, si ça ne dérange pas qu'il bave devant la main plutôt que fixer son maître le sourire aux babines, il n'y a aucun souci.

Question études, j'ai obtenu un BTS Comptabilité Gestion des Organisations en 2004, une licence en Gestion des Ressources Humaines en 2009 et un Master en Management des Ressources Humaines en 2013 (pour me prouver que j'en étais capable, mais dont je ne veux pas me servir) en alternant période d'emploi (et de chômage :-\...) et période d'études. Aujourd'hui je compte reprendre une formation d'au moins un an dans les métiers du livre, dans l'optique d'ENFIN m'autoriser à réaliser mon rêve : travailler en bibliothèque. Passer le concours, l'obtenir et consacrer ma vie à la culture.

 

Mariée depuis août 2012, je vis en couple avec mon époux depuis 2009. Nous n'avons pas d'enfant. Et les bouquets de fleurs que je poste sur ce site lui sont dédiés. Pour le reste, c'est privé.

 

Mon avancée dans l'écriture :

À neuf ans, alors que je m'ennuyais dans mon lit (j'étais encore malade), j'ai composé mon premier poème : "Le vent". Pendant longtemps, j'ai continué dans la poésie. Certaines ont même été publiées dans le journal de mon lycée. Jusqu'à ce que l'envie de raconter des histoires me prenne.

Au lycée, j'ai donc commencé à écrire des nouvelles que mes camarades de classes attendaient avec impatience. Puis pendant mon cursus secondaire, comme je m'ennuyais en cours (j'aurais voulu faire littéraire, mais on me l'a interdit), je me suis lancée dans le roman.
Je ne publierai pas les deux premiers (beaucoup trop amateurs), mais j'ai commencé l'aventure Ange Noir et un bon nombre de mes proches m'a dit la même chose : "on en veut plus !" Et l'Ange Noir est devenu une trilogie :

Confrontation (tome 1 - en libre accès sur ce site),
Trahison (tome 2 - que je suis en train de poster),
Vengeance (tome 3 - en cours d'écriture).

Mon mari a lu l'Ombre du Roi (en cours de peaufinage). Et là aussi, il en veut plus. Autre saga : Les Chamans X. Autre style : Héroïque fantaisie. Mais tout autant de travail, d'investissement et d'épanouissement.

Je suis partie à la recherche d'une maison d'édition pour vivre de ma plume financièrement. Mais ce bout de chemin m'a fait comprendre qu'être rémunérée pour ce que j'écris n'est pas le plus important pour moi et surtout que, quoi qu'il arrive, j'ai besoin d'un travail pour me sentir utile et entretenir mes liens sociaux. Ce qui compte, c'est l'enrichissement personnel qui ressort de mon imaginaire. Aussi, j'avancerai à mon rythme comme auteur "gratuit". Si je finis par intéresser une maison d'édition : tant mieux ! Sinon, tant mieux aussi, car je continuerai à écrire juste pour partager un moment de plaisir avec ceux qui apprécieront la lecture de mes œuvres.

Partagez sur FacebookPartagez sur Google PlusPartagez sur Twitter